9 Décembre 2016

À la douche !

Le week-end, les astronautes peuvent s’offrir le luxe d’une longue toilette. Pas vraiment de douche cependant. La gestion de l’eau est très rigoureuse. À bord de la Station Spatiale Internationale, même se laver ou utiliser les WC réclame un peu de technique.

À peine arrivé à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) Thomas Pesquet  a dû se familiariser avec le système des toilettes : les WC sont tombés en panne et il a passé sa 2e journée dans l’Espace à les réparer. Le système de récupération, d’évacuation et de traitement des urines et des déjections est en effet délicat.

Recyclage total

L’ISS dispose de réserves de 2000 litres d’eau, réparties dans ses différents modules. Chaque astronaute en consomme environ 3,5 litres par jour. Il ne faut donc pas en perdre une goutte. Même les urines sont recyclées ! Après un premier traitement, l’eau récupérée des urines rejoint les eaux sales ou l’eau qui s’est condensée dans le système d’air conditionné. Ces eaux sont filtrées, désinfectées, puis réutilisées… jusqu’à 5 fois de suite.

Sans rinçage

En plus d’être rare, l’eau est difficile à gérer en micropesanteur. Les gouttes « s’envolent » un peu partout . Or, pas question qu’elles pénètrent dans les circuits électriques ! Pas de douche à bord donc. Les astronautes imbibent une petite serviette avec de l’eau et du savon liquide puis s’en frottent le corps, avant de s’essuyer avec une autre serviette. Pareil pour les cheveux que l’on lave avec un shampoing qui s’essuie. Pour le dentifrice aussi, on l’avale ou on le recrache dans une gaze à jeter.

Cargo-poubelle

Il subsiste toujours des déchets. Les résidus de l’eau sale ou des urines recyclées par exemple, ou les nombreux emballages. Tout cela est stocké en attendant le prochain ramassage des poubelles. Ici, c’est tous les un ou deux mois. Quand un cargo ravitailleur arrive, une fois son contenu transféré dans l’ISS, il est rempli de toutes les choses à évacuer et il est renvoyé vers la Terre. Sa cargaison brûlera avec lui lors de son entrée dans l’atmosphère terrestre.

Vêtements jetables

À la poubelle aussi les vêtements sales. Pour éviter la lessive, les astronautes ont droit à un pantalon par mois et un tee-shirt toutes les deux semaines et ils les jettent après usage. Heureusement, on se salit peu dans l’ISS. C’est souvent le dimanche que les astronautes changent de vêtements, après avoir pris le temps d’une bonne toilette avec une nouvelle serviette propre.

En savoir plus

En micropesanteur, le webdocumentaire qui vous met dans la peau de l'astronaute.

Suivez la mission de Thomas Pesquet : site Proxima

Page Facebook du CNES ESAThomasPesquet

Fil Twitter du CNES @Thom_astro

Compte Instragram du CNES thom_astro