Tags et Filtres

Résultats de la recherche

5 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Les Seychelles, un archipel touristique dans l’Océan Indien

    Date de publication:

    20 Février 2018

    Depuis 1971 et l'ouverture de l'aéroport international, Les Seychelles sont devenues une destination touristique reconnue à l'échelle mondiale. Pour autant, si l'attractivité de cet archipel repose sur l'image paradisiaque des îles tropicales, sa fréquentation est restée pendant très longtemps limitée et réservée à des populations aisées. Sans atteindre les chiffres d'arrivées de ses principales voisines - et concurrentes- telles l’Île Maurice, les Seychelles avec plus de 300 milles visiteurs annuels connaissent une fréquentation croissante. Cette activité concentre aujourd'hui 30% de la main d'oeuvre employée et procure au pays le 1/4 de son PIB. L'image satellitaire permet de dégager les étapes de la conquête du territoire par l'activité touristique et les évolutions actuelles dans l'artificialisation du littoral.

    Tags associés:

  2. Les Seychelles, une île ouverte au tourisme

    Date de publication:

    6 Mars 2018

    Le tourisme constitue pour les Seychelles une porte ouverte sur la mondialisation et assure une relation au monde qui lui aurait été difficile d’obtenir sans le développement de cette activité. En effet depuis l'indépendance de 1976, cette activité a constitué une base de développement économique (30% des habitants vivent du tourisme). Les choix politiques d'influence marxiste avait conduit à privilégier des structures d'Etat pour développer cette activité dans les années 1980. Cependant les évolutions du régime et la progressive libéralisation font des Seychelles un territoire de plus en plus ouvert au monde, aux touristes et aux groupes financiers étrangers.

    Tags associés:

  3. Les Seychelles, une île face à la pression foncière touristique

    Date de publication:

    6 Mars 2018

    Les Îles granitiques, appelées Îles du Nord ou bien Îles extérieures sont les principaux espaces de l'accueil touristique au Seychelles. Mahé, dont la superficie atteint à peine les 150 km², constitue à la fois le premier foyer de peuplement aux Seychelles avec 85 000 habitants mais également le principal pôle touristique de l'archipel. Son relief accidenté ainsi que l'étroitesse de ses plaines littorales rendent prégnants toutes les problématiques d'aménagements littoraux, de saturation des espaces et de conflits d'usage entre les différentes activités (touristiques, résidentielles, logistiques ou agricoles....). La conquête de terres sur l'Océan semble aujourd'hui favorisée afin de répondre à ses enjeux de disponibilités en terrains aménageables. L'image satellitaire témoigne de cette obligation d'aménagements lourds, coûteux mais qui pour le moment semblent indispensables aux autorités pour développer le dynamisme du pays.

    Tags associés:

  4. Les enjeux environnementaux du tourisme aux Seychelles

    Date de publication:

    6 Mars 2018

    Bien avant le développement de l'activité touristique de masse, les Seychelles ont été confrontées à des problèmes de gestion environnementale. Face à l'attitude des colons, les décrets de 1778 (Décrets Malavois) interdisent les massacres de tortues et l'exploitation incontrôlée de la noix de coco. Quelques 200 ans plus tard, l'atoll d'Aldabra est classé au patrimoine marin de l'UNESCO en tant que lieu d'habitat privilégié des tortues géantes. Entre forêt tropicale, sable blanc, mer bleue, récifs coralliens, faune et flores luxuriantes les Seychelles présentent tous les atouts environnementaux des îles paradisiaques de rêve... dont la mise en exploitation ne doit pas tourner au cauchemar. Pour autant, la mise en avant de la protection environnementale ne constitue-t-elle pas un enjeu politique et n'est-elle pas pour les autorités seychelloises un moyen permettant de justifier les fragilités touristiques structurelles de l'île?

    Tags associés:

  5. Parasol dans l’œil du cyclone

    Date de publication:

    26 Février 2007

    Fin février, le cyclone Gamede est venu frôler l’île de la Réunion, y provoquant la mort de 2 personnes, en blessant près d’une centaine d’autres et occasionnant plus de 100 millions d’euros de dégâts. Parasol, satellite du CNES spécialisé dans l’observation des nuages et des aérosols, s’est avéré être un témoin privilégié de ce phénomène climatique dévastateur.

    Tags associés: