21 Août 2013

Festival Astro-Jeunes de Fleurance : “Partager ma passion de l’astronomie grâce au ballon”

21/08/2013 Antoine Clenet est doctorant à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (Irap) de Toulouse, où il bénéficie d’une bourse du Cnes. Passionné, il a consacré une partie de ses congés à animer une mission ballon au Festival Astro-Jeunes de Fleurance, qui s’est tenu du 4 au 9 aôut dans le Gers (32). Il revient pour nous sur cette expérience.

En quoi consistait la “mission ballon L.A.P.1 ” du festival Astro-Jeunes ?

Il s’agissait de définir un protocole de mesures, de construire une nacelle, puis d’effectuer les relevés durant le vol effectué le dernier jour. Une douzaine de jeunes, âgés de 8 à 13 ans, ont participé à cet atelier qui s’est déroulé sur 5 matinées. Le lâcher de ballon s’est bien déroulé et ils ont pu effectuer des relevés de température, de pression, de positionnement GPS et de radioactivité, ainsi que des prises de vues.

Quel était votre rôle ?

Mon intervention était à la fois pratique, pour la construction elle-même, et scientifique. Je leur ai expliqué les buts des différentes mesures, les accompagnant dans leur démarche et leur réflexion. Je leur ai présenté le scénario de l’expérience, ce que l’on cherchait à mesurer et le type de résultats auxquels on devait s’attendre. Par exemple, quelles seraient les variations de température selon l’altitude.

Il fallait aussi les familiariser avec la réalité d’une mission : apprendre à travailler en groupe ou prendre conscience qu’une expérience ne marche pas toujours. Chose qu’ils ont vérifié puisque notre mesure UV n’a pas fonctionné !

Que retirez-vous de cette expérience en tant que jeune chercheur ?

Cette confrontation au jeune public nous apprend à vulgariser nos connaissances. Or, cela nous est indispensable pour partager nos travaux durant notre doctorat, mais aussi dans le travail quotidien, lorsque je dois par exemple expliquer l’électronique à un astrophysicien.

C’est ma seconde participation à ce festival et j’ai déjà eu le loisir de réutiliser auprès de professionnels des analogies que j’avais imaginé avec les enfants ; par exemple comparer les mesures de courant et de tension électrique à celles du débit et de la pression de l’eau dans un tuyau.

Quelle a été votre motivation pour participer à cet événement ?

Le bonheur de partager ma passion avec des jeunes, en espérant allumer à mon tour une étincelle qui débouchera peut-être sur une vocation. J’ai moi-même découvert l’astronomie grâce à une rencontre, avant d’avoir ensuite la chance de travailler dans ce domaine après un stage au Cnes.

Le ballon est un outil d’initiation fabuleux : c’est un moyen simple et relativement économique d’aller dans l’espace. Les 13 participants à l’atelier étaient tous très enthousiastes et curieux. J’aimerais bien les retrouver dans 10 ans pour voir s’ils ont poursuivi dans cette voie !

Quels souvenirs en particulier garderez-vous de ce festival 2013 ?

La rencontre avec l’astronaute Michel Tognini qui est venu discuter avec les participants de l’atelier ballon avant de rencontrer l’ensemble des jeunes du festival et la liaison en direct avec l’ISS, la Station Spatiale Internationale.

C’est impressionnant de se dire qu’on parle avec quelqu’un qui se trouve là-haut ! Quelques jours plus tard, j’ai vu l’ISS dans le ciel et je l’ai regardée autrement…

En savoir plus :